Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Radio SUN F.M. Une année d'existence… déjà

 

Les responsables de cette station ont voulu à juste titre, donné toute sa valeur à l'événement, eu égard à l'environnement médiatique des communautés afro-caribéennes.

Car il faut se rendre à l'évidence, avant le 1er Novembre 1993, nous n'avions aucun moyen d'expression et depuis, l'outil ayant pris sa vitesse de croisière, chaque émigré peut-être certain que les informations touchant son pays d'origine ne sommeilleront plus dans un tiroir .

Mais avant d'émettre sur 101.5, les pionniers de cette radio à forme associative ont dû galérer ferme pour gagner.

Lutté contre le découragement et les railleries venant de toutes parts et notamment des membres de nos communautés, tels étaient les lots du quotidien.

Une radio, dirigée par des nègres vous n'y pensez pas - qu'est-ce qu'ils pourront bien dire, c était le type de réflexion qu'ils ont pû glaner ici ou là, à l'occasion de leur démarche.

Et maintenant que tout semble avoir été gagné pour SUNFM après un an d'existence, en fait tout reste à faire parce qu'il s'agit d'une affaire d'homme et donc d'honneur.

Dans toute aventure entreprise par l'homme, vaincu il est un paria, vainqueur il devient un héros pour la société dans laquelle nous évoluons, c'est une dure loi de la vie mais une nécessité humaine, au titre de laquelle il faut mettre tous les atouts de son côté pour gagner.

Une radio nègre à LYON c'est un défi face à une certaine logique, mais c'est un challenge remis sans cesse en cause pour être vainqueur.

Oui un challenge, pour démontrer que nous afro-caribéens, avons un certain savoir faire qui nous permettra de démonter la mécanique diabolique de l'Histoire, notre HISTOIRE...

Tout reste à faire et nous en sommes conscients, tant mieux.

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy