Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Serge Letchimy

 

Serge Letchimy , né le 13 janvier 1953 au Gros-Morne en Martinique est un homme politique . Maire de Fort-de-France de 2001 à 2010, il est  député de la Martinique et président du conseil régional  depuis le 26 mars 2010.

L'interessé est titulaire d'une licence de géographie et  d'un doctorat en urbanisme et aménagement obtenu à la Sorbonne à Paris.

Serge Letchimy est urbaniste de profession et ancien directeur général de la société d'économie mixte d'aménagement de Fort-de-France . Il a dirigé cette société  de 1988 à 2000. En 1999, alors qu'il est directeur, la SEMAFF reçoit à Paris un SEM d'Or récompensant cette structure.

Sous l'étiquette du PPM, il est élu maire de Fort-de-France le 18 mars 2001 et succède à Aimé Césaire.

Serge Letchimy était conseiller général du canton 6 de Fort-de-France de 1992 à 2004.

Il a présidé   la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique ,CACEM, du 20 avril 2001 au 11 avril 2008.

Conseiller régional du 21 au 24 mars 2004, il est  dans l'obligation de démissionner afin de respecter la loi sur le cumul des mandats.

Le 23 octobre 2005, il est élu président du Parti progressiste martiniquais lors du 17e Congrès de ce parti.

Aux élections législatives de juin 2007, Serge Letchimy est élu député de la troisième circonscription de la Martinique en obtenant 16 055 voix soit 67,77 % , face au député sortant, Philippe Edmond-Mariette.

Serge Letchimy est à l'Assemblée nationale, apparenté au Groupe socialiste, radical, citoyen et apparentés depuis le 26 juin 2007.

Le 9 mars 2008, il est réélu maire de Fort-de-France au premier tour en recueillant 23 227 voix soit 82,62 % des suffrages exprimés. C'est la plus forte majorité des élections municipales de 2008 en Martinique.

Le 10 janvier 2010,  a  lieu une consultation des électeurs martiniquais sur un l'éventualité d'un changement de statut du territoire en une collectivité d'outre mer régie par l'article 74 de la constitution  et dotée de plus  d'autonomie.

Serge Letchimy avait fait le choix de voter contre cette proposition, suivi dans le même sens par une majorité de 79,3 % d'électeurs .

Toutefois, il avait appelé à voter  oui  le 24 janvier 2010, pour la fusion du conseil régional et du conseil général en une collectivité unique régie par l'article 73 de la constitution . Les électeurs  ont approuvé ce choix à 68,4 %.

A noter que lors des débats autour de cette consultation, Serge Letchimy proposait  , la troisième voie , soit  une autonomie constitutionnalisée.

A l'occasion  des élections régionales des 14 et 21 mars 2010, la liste, Ensemble, pour une Martinique nouvelle , conduite par Serge Letchimy, est  arrivée en tête au second tour avec 78 193 voix.

Il a disposé ainsi d'une majorité de 26 élus sur 41 pour diriger le conseil régional de la Martinique.

Serge Letchimy est élu officiellement président du conseil régional, le vendredi 26 mars 2010 en recueillant 26 voix sur 41, et dans la foulée, il  démissionne du conseil municipal de Fort-de-France pour se mettre en conformité avec la loi limitant le cumul des mandats.

C'est l' ancien 1er adjoint, Raymond Saint-Louis-Augustin qui a été élu le 7 avril 2010, par le conseil municipal,  maire de Fort-de-France.

Le 26 janvier 2011,  Serge Letchimy  présente à l’Assemblée nationale une proposition de loi relative à l’habitat informel. Cette proposition  fait suite au rapport qu’il a rédigé en Septembre 2OO9, à la demande du gouvernement , sur la résorption de l’habitat insalubre et indigne en outre-mer.

La loi contre l’habitat indigne dans les territoires et régions d’Outre-mer a été promulguée le 26 juin 2011 au journal officiel.

Le 7 février 2012, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Serge Letchimy interpelle le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, membre de l'UMP, quant aux propos que celui-ci a tenus concernant ,des civilisations qui ne se valent pas , dans le contexte de la campagne électorale présidentielle.

Le député Letchimy a poursuivi, dénonçant des propos ramenant  à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial,   demandant si le  régime nazi était une civilisation  , si  la barbarie de l'esclavage et de la colonisation  était  une mission civilisatrice .

Cette intervention s'est terminée sur l'interrogation, à savoir une possible intention de M. Guéant de  récupérer  la  France obscure  avec les thèmes du Front national , les membres du Gouvernement ont quittté l' hémycle, ce qui ne s'était pas produit depuis longtemps.

Aux élections législatives  de 2012, Serge Letchimy s'est  présenté dans la troisième circonscription de la Martinique en arrivant en tête au premier tour avec 11 713 voix soit 63,29 % des suffrages exprimés.

Au second tour, il est réélu  en obtenant 15 188 voix soit 70,24 % des suffrages exprimés, devançant son adversaire Francis Carole du Palima de 8754 voix.

Additional information

viagra bitcoin buy